Tradition : D’où vient la coutume de s’embrasser sous le gui?

By
Updated: juillet 28, 2014

On sait du gui qu’il reste vert et vivant quand les arbres d’où il est issu semblent morts, aussi lui a-t-on toujours prêté des vertus un peu magiques. Le gui symbolise la paix, le bonheur et la santé.

Nul ne sait clairement quand a commencé cette tradition de s’embrasser sous le gui dans le temps de Noël. Depuis fort longtemps, bien des amoureux sont convaincus que de s’embrasser sous le gui leur assurera une vie de couple longue et harmonieuse. On prétend même que lorsque des ennemis passaient ensemble sous une branche de gui, ils devaient déposer les armes, se saluer et faire une trêve jusqu’au lendemain

Peut-être ce rituel nous vient-il des druides qui considéraient le gui comme « le rameau d’or », une plante sacrée qu’eux seuls avaient le droit de cueillir. On prétendait alors qu’il guérissait certaines maladies et contrait la stérilité. Dès le Moyen Age, on l’offrait en se disant « Au gui l’an neuf! ». D’autres prétendent que cette coutume remonterait au temps des Romains de l’Antiquité.

Chez les druides

L’Histoire rapporte que les druides tout habillés de blanc coupaient à l’aide d’une serpe d’or le gui précieux au-dessus d’un drap immaculé; les fruits ne devaient jamais toucher le sol pour garder leurs propriétés.  Ils réduisaient également les feuilles de la plante en poudre puis la transféraient dans un petit sac à porter autour du cou comme protecteur contre les maléfices.

Le sort de Freya

Une autre version, fort répandue au Royaume-Uni, raconte que Freya, déesse de l’amour et de la fécondité avait lancé le sort suivant : toute jeune fille qui passait (même par hasard) sous un rameau de gui attaché au plafond pouvait s’attendre à être embrassée sur le champ, si un homme se trouvait dans les parages.

Qu’importe son origine, qu’avons-nous à perdre en continuant de pratiquer entre amoureux ce rituel charmant à minuit, le jour de Noël et aussi du Nouvel An?

Christmas - Noël

Commentaires (Facebook):

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *