Qui était donc le Père Fouettard?

By
Updated: août 17, 2014

Tout comme le Père Noël, le Père Fouettard est un personnage associé à cette belle période de la fin d’année.  À l’instar des autres légendes, son origine est cependant très controversée. En effet, il existe un bon nombre de versions de ce personnage rude qui accompagnait Saint-Nicolas pour distribuer des punitions aux enfants qui n’avaient vraiment pas été sages.

Dans l’Histoire, on le représente traditionnellement comme un personnage d’allure sinistre entièrement revêtu de noir, portant de longues bottes et recouvert d’un grand manteau. Selon les versions, il est parfois coiffé d’une cagoule ou d’un capuchon et tient à la main une baguette de bois ou un fouet court. En Belgique cependant, le Père Fouettard a la peau noire comme celle des Africains, porte des vêtements de couleurs voyantes ainsi que des anneaux aux oreilles.

Sombre histoire du boucher

Cette légende tirerait son origine d’un conte qui se termine bien mais reste, somme toute, assez effrayant. Il raconte que trois petits enfants qui s’étaient perdus demandèrent asile à un boucher. Comme celui-ci était méchant, il les tua et rangea les corps dans son saloir. Plus tard, Saint Nicolas vient à passer et il devina ce que le boucher avait fait. Ce dernier s’enfuit et Saint Nicolas ressuscita les trois enfants.

La tradition orale a modifié l’histoire au fil du temps: Saint Nicolas aurait obligé le boucher à le suivre toute la nuit de Noël, lors de sa distribution des cadeaux, et il lui aurait assigné la tâche de menacer d’un fouet les enfants qui avaient été désobéissants durant l’année.

Celui de Metz

Une autre version prétend que la légende du Père Fouettard vient de Metz, en 1552, lors du siège de la ville par l’armée de Charles Quint. Au cours d’une procession dans la ville, les habitants défilaient à travers les rues avec un mannequin à l’effigie de l’empereur avant de le brûler. Certains s’amusaient ensuite à poursuivre les jeunes avec le mannequin noirci, dans la main duquel on avait attaché un fouet.

Dans la même période, comme la croyance à Saint Nicolas allait bon train, le mannequin noir fut ressuscité sous le nom de Père Fouettard, qui accompagnait le saint homme le soir de Noël pour la distribution des cadeaux.

Les autres noms du Père Fouettard

En Bavière et en Autriche, on l’appelle Krampus, ce qui signifie crochet, alors que dans certaines autres régions d’Allemagne, on le surnomme Ruprecht ou Knechtruprecht. Quelque soit son nom, sa mission est la même : corriger les enfants difficiles. Mais quelque soit son nom, sa mission est toujours de corriger les enfants désobéissants. Un personnage inspiré du Père Fouettard se retrouve également en Rhénanie, en Silésie et dans quelques autres endroits, sous forme d’animal, le plus souvent un bouc, qui se prénomme Pelzbock, Rasselbock, Pelznickel, Pelzruppert ou encore Bartel. La plus imposante mise en scène du Père Fouettard a lieu chaque année dans les Pays-Bas où la fête de Saint Nicolas est célébrée avec faste.

Christmas - Noël

Commentaires (Facebook):

One Comment

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *