Les superstitions reliées à la fête de Noël

By
Updated: octobre 7, 2014

Selon certaines croyances issues des fêtes païennes, de nombreuses superstitions seraient associées à la fête de Noël. Quelques-unes d’entre elles seraient synonymes de malheur et d’événements dramatiques, tandis que d’autres apporteraient la chance. À en juger par ces superstitions, le Père Noël ne serait pas le seul à circuler dans la nuit du 24 au 25 décembre.

Paraît-il que les fantômes redoutent terriblement la date du 25 décembre, et pour cette raison, ils préfèrent se terrer quelque part. Néanmoins, à minuit pile, certains choisissent de laisser leurs portes entrouvertes, afin de permettre aux fantômes et esprits de quitter les lieux.

On raconte aussi que le malheur s’abat sur les familles qui se déplacent pour se rendre à la messe de minuit, mais qui n’y assistent pas. Pour ceux qui s’égarent en cours de route, ils en paient le prix en étant engloutis dans les marécages. Quant à ceux qui y assistent, ils ont tout avantage à ne pas quitter l’église pendant la consécration, sans quoi, ils sont témoins de la procession des morts à travers le village.

Quiconque creuse un trou dans un cimetière, alors que minuit sonne, y trouvera une fortune en or. Quant à celui qui réussit à trouver un noisetier, il y verra pousser un rameau d’or. Et s’il joue de chance et qu’il parvient à le couper entre les douze coups de minuit, il connaîtra la richesse à tout jamais. Malheur à celui qui échoue par contre, car il ira rejoindre les morts.

Si une mère donne naissance à un enfant le jour de Noël, celui-ci jouira d’un avenir des plus prometteurs. En outre, l’enfant sera épargné de la noyade et de la pendaison, et toute sa vie durant, il bénéficiera de chance et connaîtra le bonheur.

Christmas - Noël

Commentaires (Facebook):

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *