Les légendes associées au réveillon et à la fête de Noël

By
Updated: octobre 9, 2014

Bien qu’on n’en connaisse pas l’origine, quelques légendes circulent à travers la planète, le soir du réveillon de Noël, principalement pendant la messe de minuit. Certaines sont terrifiantes, tandis que d’autres sont plutôt étonnantes. Mais quoi qu’il en soit, ces légendes courent toujours, et les vieillards éprouvent un réel plaisir à les raconter aux enfants.

En Franche-Comté par exemple, la légende veut que, pendant la messe de minuit, une roche pyramidale tournerait sur elle-même trois tours consécutifs, et ce, au moment même où le prêtre ferait la lecture de la généalogie du Sauveur. Dans les Vosges, une légende du même genre circule, à l’effet que la pierre tournerose se mettrait en mouvement au son des cloches de Remiremont, appelant les fidèles à la messe de minuit. D’ailleurs, la légende des pierres tournantes semble très populaire, puisqu’on la retrouve aussi au pays de Caux, à Minières dans la Manche, à Saint-Mirel dans le Plénée-Jugon, ainsi qu’à Tancarville et à Griquetot-sur-Ouville.

En France, il s’agirait plutôt de légendes relatives aux animaux. Une croyance populaire veut que les animaux conversent entre eux pendant la messe de minuit. D’ailleurs, cette légende est si répandue, qu’à Comimont, au Val-d’Ajol, certains croient toujours que les animaux s’éveillent juste à temps pour la messe de minuit, et qu’ils en profitent pour discuter ensemble. Dans le Colentin, les habitants sont persuadés qu’à minuit, les animaux de ferme s’agenouillent. Cette croyance est sans doute due à la foi naïve de ces habitants, qui persistent à croire que tous, humains et animaux, vénèrent le petit Jésus à Noël.

Mais la légende la plus terrifiante de toutes est sans aucun doute celle où l’on raconte que le Maufait, nom donné au diable, circulerait dans les campagnes, en empruntant des formes de tout genre. Cette légende fait référence à l’exaspération ressentie par Satan, dont cet anniversaire lui rappelle constamment son échec, redoublant ainsi sa haine et sa rage envers l’humanité. Satan sèmerait des pistoles dans les sentiers et les carroirs, nom donné aux carrefours champêtres, et ouvrirait des antres béants au pied des croix et des oratoires champêtres. Au fond de ces antres, s’y trouveraient des flots d’or ruisselants. Quiconque chercherait à s’emparer d’une pistole porterait une empreinte noire aux doigts, ineffaçable, et provoquant une terrible sensation de brûlure, comparable à celle du feu de l’enfer.

Christmas - Noël

Commentaires (Facebook):

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *