Tradition: Les 13 desserts du Réveillon

By
Updated: décembre 8, 2011

La tradition méditerranéenne des 13 desserts, qui doivent figurer au menu du Réveillon, origine de la Provence. Encore aujourd’hui, elle se perpétue dans cette partie de la France et aussi dans la région de Nice. La tradition prétend qu’il faut goûter un peu de chacun de ces desserts pour s’assurer chance et fortune pour l’année qui vient.

Un peu d’histoire

Les Provençaux, lorsqu’ils se rendaient à la messe de minuit, devaient laisser leur porte non barrée et placer dans des assiettes les restes du repas, pour que les anges et les défunts puissent venir s’y restaurer. Les 13 desserts de Noël font partie de cette tradition du « Lou Gro Soupa » (Le gros souper) qui se déroule généralement juste avant la messe de minuit.
La tradition

Beaucoup moins ancestrale qu’on le croit, la tradition des 13 desserts n’est apparue à Marseille qu’à la fin du 19e siècle, reprenant une coutume du 17e siècle. Au fil des ans, la liste des desserts a connu quelques variantes, d’une région à une autre.

Les symboles

Plusieurs prétendent que le nombre 13 fait référence à Jésus avec ses 12 apôtres. Trois nappes de taille décroissante doivent recouvrir la table du Réveillon, pour symboliser la Trinité. Elles serviront aussi pour les deux repas du 25 décembre.

Les 13 desserts de la table du Réveillon doivent comporter les ingrédients suivants :

Des fruits secs, frais, et des fruits confits, des pains, des dattes, des calissons d’Aix, de la confiture de coing, des galettes au lait, des croquants aux amandes, des biscotins, des oreillettes, des gâteaux de pignons, des noisettes, le Cachat (fromage du Ventoux, le fromage frais, et les papillotes.

Christmas - Noël

Commentaires (Facebook):

One Comment

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *